Indigo Bay
108

À l’heure où le ciel et la mer se confondent presque…

Ezili
 

Je ne sais pas ce que j’écris, je suis dans le noir

Au départ, je reste là, figée

Comme ancrée au sol, nulle à choisir quel angle du ciel observer.

Une vie dans un océan de nuages presque rouges

 

Le soleil* tombe dans la terre de l’autre côté du parvis

Je cherche toujours.

 

Je ne sais pas ce que j’écris, je suis dans le noir

Les lettres n’apparaissent pas alors je devine

Un reste d’odeur sur ma robe noire encore brûlante de la journée

 

Le soleil tombe dans la terre de l’autre côté du parvis

Je cherche toujours.

 

*ciel

White Birds, Silver Tree

White Birds take their bath in the banana field water

I am walking now. Looking for something to write about. Looking for something to feel for. 

 

I am wrong -

Expecting is vain

 

I am wrong - so I sit - hiding from the farmer I saw earlier.

I shouldn’t be here yet I feel more at home

than in my own house and the white birds are gone. 

 

Expecting is vain

paene umbra:
Lunar eclipse, around 4am Jan 21st 2019

Collage d’humeurs

Assemblage gris d’arbres trop sages pour parler plus fort que moi.

Je crie - Je veux 

Je rate.

Réessayer les essayages ne me tourmente plus que les hauteurs des Monts Riphées.

Patience!

partialis:
Lunar eclipse, around 5:30am Jan 21st 2019

A mi-chemin, il est trop tard pour faire demi-tour. 

L’élan ne fait pas marche arrière 

Si l’ocre brun a déjà chassé l’or.

Masquée par cette nouvelle robe pourpre, sans dentelles

Une soie délicate éclaire sa taille.

 

Persévérante ! 

Impétueuse !

 

Son impulsion inachevée est sa plus belle contribution. 

Ses formes sont si belles sous cette nouvelle lumière.

A Syracuse on la voit, Firmicus, fier, l’observe avec moi.

Jamais l’élan ne fait marche arrière 

Si l’ocre brun a déjà chassé la lumière.

totalis:
Lunar eclipse, around 6:30am Jan 21st 2019

J’aime m’abandonner aux odeurs d’avant,
Avec l’intime conviction du souvenir qui les accompagne. 

Je pèse encore le poids de son regard sur moi

Et je frissonne face à la brise d’un battement de cils trop brusque.

Les couleurs de son âme éclairent ma voix, chaque jour un peu plus.